« Un avion sans elle »

27 février 2017

Comme je vous le disais dans la présentation de ce blog, il ne sera pas uniquement question de maquillage et de beauté. J’ai aussi envie de partager des choses qui me plaisent au quotidien, des découvertes que j’ai pu faire et aujourd’hui il s’agit d’un livre : « Un avion sans elle » de Michel Bussi.

Avec mon chéri nous sommes partis il y a quelques jours pour un week-end à Center Parc (vous avez pu le suivre sur snap et Instagram d’ailleurs) . Au programme : baignade, repos, détente et se retrouver à ne rien faire tous les deux. D’ailleurs sur la route et pour répondre à ce programme, on s’est arrêté chez Cultura pour s’acheter un roman à lire.

La lecture fait partie d’une de mes passions mais je l’ai très clairement mise de coté depuis mes premières années de médecine. Le soir entre relire mes cours et donc continuer à apprendre ou lire un roman, mon choix était vite fait. Je suis une grande boulimique de lecture. J’ai du mal à poser un livre sans l’avoir fini quand l’histoire me plait et que j’ai été happé par l’histoire.  Clairement à chaque nouveau Harry Potter reçu à noël (le 24 au soir), le 25 au matin je l’avais forcément fini. Impossible de le poser si je ne l’avais pas lu en entier.

J’ai donc voulu profiter de ce week-end pour me remettre au plaisir de lire un bon roman sous un plaid sur le canapé. Le plaisir de ne pas voir le temps passer et ne pas être sur Insta ou regarder la télé.

J’ai donc choisi « Un avion sans elle » de Michel Bussi. C’est un romancier policier qui a été de très nombreuses fois primé pour ces romans. Il a déjà écrit de nombreux livres et fait parti des auteurs qui vendent le plus de livres en France .

Ses romans se caractérisent par un mélange entre le passé et le présent. Il est question de manipulations, de mensonges, de sous-entendu : autant d’éléments qui nous tiennent en haleine tout au long du livre.

L’idée

Nous sommes en 1980 et un avion se crash sur le Mont Terrible en France. Il y a une centaine de morts mais un seul survivant : un bébé de 3 mois. Or deux petites filles de 3 mois sont montées dans cette avion, alors qui est la survivante? Les 2 familles vont alors se déchirer pour que cette petite fille portent leur nom. Après un long combat judiciaire, la justice décide qu’il s’agit d’Emilie Vitral. Mais à ses 18 ans Emilie ne sait toujours pas avec certitude qui elle est. Le détective Crédule Grand Duc qui a été chargé de découvrir son identité depuis 18 ans s’apprête à découvrir la vérité au moment même où il est assassiné. Emilie va donc reprendre tous les éléments que Crédule Grand Duc a pu trouvé depuis toutes ces années et va essayé de savoir enfin qui elle est.

 

Mon avis

Un livre que j’ai dévoré en 2 jours seulement. Michel Bussi nous emmène d’hypothèses en découvertes, de révélations en manipulations, d’amour en trahison. Ce livre se lit facilement, avec un tas de moments de suspens, où on pense le dénouement proche mais qui échoue. J’ai surtout été surprise par le twist final, une fin qui termine en beauté ce roman policier. L’alternance entre le passé et le présent est fluide tout comme les changements de narrateurs. Un livre que je vous conseille vraiment pour s’évader et pour avoir l’impression de participer à cette enquête incroyable.

 

« Un avion sans elle » de Michel Bussi 570 pages, 7euros 80 chez Cultura

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Scroll Up